ALERTE CANICULE SURCHAUFFE Á L’HÔPITAL

Jeudi 26 juillet les représentants CGT ont été interpellés par les personnels des consultations externes secteur B exposés à des températures élevées dans un secteur « neuf » dépourvu de climatisation. Si pour la direction et nos gouvernants CANICULE=EHPAD, ils oublient que les fortes chaleurs sont subies par tous et en tout lieu.

Les relevés de température ont pu faire apparaître dès 8h30 une moyenne de 29° pour atteindre 34° à 16h00 dans le secrétariat, salles d’examen et salles d’attente

Brumisateurs, bouteilles d’eau avaient été demandées. Un refus catégorique avait été opposé.

La CGT, sans attendre l’activation du Niveau 3 canicule a interpellé le directeur par mail  pour l’alerter des conséquences particulières sur le secteur B mais également pour l’ensemble des agents de Bois-Brûlet agents travaillant en extérieur comme SLP ou d’autres secteurs comme les cuisines, les urgences, les administratifs etc…

Activation du niveau 3 ou pas, notre intervention a permis  par le biais d’une note d’information la mise en œuvre de :

    • Distribution de bouteilles d’eau
    • Distribution de brumisateur
    • Commande de 40 ventilateurs

La période caniculaire étant appelée à se prolonger et à se renouveler n’hésitez à pas prendre toutes les mesures que vous jugerez nécessaires à votre protection.

La canicule n’ayant plus de caractère exceptionnel et un homme averti en valant deux il convient de prévoir avant l’été 2019 :

  • La mise en place de la climatisation dans les secteurs non équipés,
  • La mise en œuvre d’un protocole de déclenchement local de protection des salarié(e)s exposé(e)s.

Plan canicule, documentation mis à disposition, le ministère doit donner les moyens financiers et humains aux établissements de prévenir et non subir comme en 2003.

CANICULE : QUE DIT LE CODE DU TRAVAIL

Si le Code du Travail n’impose aucun niveau maximal de température, il impose à l’employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés (Art. L4121-1)

Coup de chaud, crampes, nausées, l’INRS et la CNAMTS (Caisse nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) indiquent que le travail, à partir de 33°C, est à l’origine de troubles pour la santé. Maux de tête, malaise, crampes… Une déclaration d’accident du travail doit être remplie.

QUE FAIRE Pendant la vague de chaleur

  • Mettre à disposition de l’eau potable fraîche pour la boisson (Art R. 4225-2 et 4225-3). La déshydratation est la cause principale des perturbations de l’organisme en cas de forte chaleur. (Art R 4225-3  : Lorsque des conditions particulières de travail conduisent les travailleurs à se désaltérer fréquemment, l’employeur met gratuitement à leur disposition au moins une boisson non alcoolisée.
  • L’air doit être renouvelé dans les locaux fermés où le personnel est amené à séjourner (pour éviter l’augmentation exagérée de la température, les mauvaises odeurs,…)
  • Postes de travail extérieurs : Les travailleurs doivent être protégés dans la mesure du possible contre les conditions atmosphériques (Art R. 232-1-10)
  • Mettre à disposition des ventilateurs, brumisateurs d’eau minérale, stores extérieurs
  • Organiser des pauses supplémentaires, ou plus longues aux heures les plus chaudes
  • Surveiller la température ambiante

Le droit de retrait

Malgré les mesures prises ou faute d’en avoir arrêtées, certains salariés peuvent se sentir mal (fièvre, malaise etc.) ou en danger (suffocation par exemple). Ils peuvent alors faire appliquer un droit de retrait.C’est permis par les articles L4131-1 à L4131-4 et L4132-1 à L4132-5 ainsi que D4132-1 du code du travail. Le ou les salariés concernés peuvent s’en référer, alerter les élus au CHSCT et se retirer de leurs postes de travail.

Faites des relevés de températures, apportez des témoignages, photos etc… afin de vous prémunir en cas de contestation de l’employeur.

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *